Quand la maintenance industrielle passe à la réalité augmentée !

9 août 2018

réalité augmentée 2

Du jeu vidéo mobile «Pokémon GO» à la maintenance industrielle, il n’y a qu’un pas pour que la réalité augmentée envahissent l’industrie. Depuis 2017, les industriels ont testé une multitude de concepts, pilotes et mises en service de solutions utilisant cette technologie. En effet, quand Safran intégrait la réalité augmentée dans son process pour réduire les erreurs dans l’installation des harnais électriques à bord des avions, Naval Group (ex-DCNS) la testait dans l’installation de la tuyauterie dans ses navires. Quant à Renault Trucks, la réalité augmentée a permis d’optimiser le contrôle qualité de ses moteurs dans son usine de Lyon…

Arrivée sur le marché de la haute technologie il y a quasiment 10 ans et utilisée en milieu industriel depuis environ 5 ans, la réalité augmentée suit la progression des logiciels et des supports matériels associés selon un principe : disposer, en situation réelle, des bonnes informations en temps réel. Ainsi, en superposant au monde réel des informations contextuelles numériques sur l’écran d’une tablette, d’un smartphone, de lunettes ou directement sur l’objet concerné via un vidéoprojecteur, la réalité augmentée apporte une véritable évolution technologique sécurisante à la maintenance industrielle.

réalité augmentée

L’hologramme guide l’opérateur de maintenance

Hololens de Microsoft est d’ores et déjà utilisé par l’application développée par Endress+Hauser (spécialiste des équipements industriels de mesure). Ce nouvel outil technologique permet à l’opérateur de maintenance d’être guidé en réalité augmentée dans ses interventions de mise en service ou de réparation. Concrètement, les données envoyées en continue par les instruments de mesures de l’industriel (ce sont notamment des informations liées à l’historique et à la documentation des équipements industriels) sont stockées dans le cloud de façon à être accessibles par l’Hololens. De son côté, l’opérateur équipé d’un casque de réalité augmentée doté d’une intelligence contextuelle voit s’afficher la bonne information au bon endroit sur la machine qu’il doit réparer. Ces informations prennent la forme d’instructions écrites ou vocales, voire de tutoriels vidéos sur les instruments réels sur lesquels il intervient.

Un outil d’optimisation des interventions sur machine

Les applications que l’on rencontre aujourd’hui sur le terrain industriel sont déjà multipe : la formation, la maintenance, le contrôle qualité.

Outre l’avantage de faire gagner en efficacité et en temps l’opérateur de maintenance lors d’assemblages et de montages complexes, la réalité augmentée permet également de réduire le nombre d’erreurs, le support de réalité augmentée enregistrant toutes les opérations effectuées qui sont couplées aux données enregistrées par l’outil utilisé.

Cette technologie ouvre véritablement le champ des possibles rendant ainsi le poste de travail plus attractif. La maintenance ne restera pas longtemps l’unique usage de cette innovation qui a un avenir proche comme outil de suivi de monitoring de site industriel. Équipé du casque Hololens, un responsable d’usine pourrait par exemple consulter en temps réel, en les regardant, le niveau de différents réservoirs. Endress+Hauser y voit aussi un intérêt en amont de la construction ou de la rénovation d’une chaîne de production : en s’appuyant sur les plans 3D son application permettrait à l’entreprise de prévisualiser sa future installation, voire de tester virtuellement ses flux.

Nous suivons avec attention les avancées technologiques et les solutions de réalité augmentée commercialisées par les entreprises spécialisées dans l’industrie.