Les drones au service de la maintenance industrielle

12 août 2015

Drones maintenance industrielle

En avril dernier, ENGIE (ex GDF Suez) organisait en partenariat avec l’Ecole 42 à Paris, son tout premier hackathon sur le thème des drones. Le salon s’articulait autour d’une problématique précise : les drones et leur rôle à jouer dans le secteur de la maintenance industrielle. Bien que l’objectif de cette démarche fût de proposer des solutions innovantes aux problèmes rencontrés lors de la maintenance ou entretien industriels, ENGIE emploie déjà ces drones depuis un an dans le cadre de l’inspection de ses chaudières.

L’intégration des drones a su porter ses fruits puisque ENGIE enregistre une baisse notable des coûts de maintenance en une année seulement. Au-delà d’un avantage économique très appréciable, l’utilisation des drones permet de réduire les risques d’accidents liés aux températures élevées et aux émissions de gaz, sans compter le gain de temps pour les techniciens. Seul bémol, les drones ont une autonomie de vol limitée liée à la charge des batteries obligatoire toutes les 20 minutes.

Soyons certains que l’évolution technologique de ces petits engins volants ne tardera pas à augmenter leurs capacités pour répondre aux attentes grandissantes des différents secteurs d’activité. Pour preuve, en mai 2015, Dalkia, filiale d’EDF, a expérimenté la thermographie par drone afin d’effectuer un relevé sur un réseau de chaleur urbain à Mazamet dans le Tarn. La société Laporte, quant à elle, reste en veille technologique sur la maintenance et l’entretien industriels.