Le big data au service des performances de l’entreprise

28 août 2018

Capture d’écran 2018-08-28 à 18.06.38

L’industrie est aujourd’hui engagée dans une mutation de sa relation avec le client associée à ses performances technologiques. L’innovation et la technologie à travers le Big Data en sont le levier.
Les fonctions prescriptives du Big Data
Pour améliorer les performances de leurs usines, les constructeurs industriels ont intégré le Big Data au cœur de leur fonctionnement de façon à identifier et reproduire les bonnes pratiques et les bons réglages passés, et ce à partir de l’analyse de l’historique de données fournies. Les opérateurs travaillent sur les variables influentes définies par les algorithmes et contrôlées, pour reproduire leurs meilleures performances passées permettant de réaliser de nouvelles économies sans investissement. Les consignes ainsi optimisées grâce au Big Data optimisent la conduite des usines.
Un intérêt prédictif influent pour l’entreprise
Au delà d’une approche prescriptive, le Big Data répond également aux besoins de prévisions pour définir ses budgets, anticiper les achats, souscrire un contrat d’énergie adapté, calculer des ratios à l’échelle de l’entreprise, identifier le process de production optimisé en fonction des conditions… Pour cela, des modèles sont élaborés à partir de l’historique et des outils Big Data qui permettent de repérer les variables d’influence et de les classer par ordre décroissant d’impact pour leur donner de la valeur et réaliser les meilleures prédictions. Intégré dans un tableau de bord, le modèle sert d’aide à la décision.
L’impact sur la relation client
L’analyse des données « Big Data » à des fins prescriptives et prédictives sont des premières données indispensables pour l’entreprise mais qui nécessitent d’être complétées avec des données liées aux problématiques métier du client. C’est pourquoi aujourd’hui, pour garder le cap sur «le client», les constructeurs s’interrogent sur le type de données à collecter pour obtenir une vision d’ensemble de celui-ci et créer de la valeur dans la relation, le suivi et l’apport de solutions.
App Deutz Connect
Deutz, partenaire de la société Laporte, a lancé l’Application Deutz Connect qui permet de répondre dans les plus brefs délais aux problèmes terrains rencontrés par envoi dématérialisé d’un rapport sur le moteur et le journal des erreurs correspondant. Objectif : réduire les temps d’arrêt des machines grâce à la réactivité des équipes de proximité et à une réponse identifiée au préalable.
Smart Parts Hatz
De son côté, Hatz – constructeur moteur – propose à ses clients et partenaires de vente et de service une solution en ligne «Smart Parts» qui permet d’avoir un accès facile, rapide et fiable via leur téléphone mobile ou leur ordinateur-tablette à des listes de pièces détachées, des manuels, des modes d’emplois, des plans et des conseils de maintenance, ainsi qu’à des photos des pièces. Smart Parts sera bientôt complété d’une fonction
de recherche automatique du partenaire de vente le plus proche à l’aide d’une carte en ligne.
Smart Assist Yanmar
Quant à Yanmar, sa solution «SmartAssist» permet, à l’aide d’un GPS et d’un terminal de communication, de collecter les données complètes sur les conditions de fonctionnement en temps réel. Ces données sont ensuite utilisées pour protéger les équipements et optimiser leur fonctionnement, évitant ainsi des pannes coûteuses.
Les technologies développées par les constructeurs sont aujourd’hui des atouts innovants pour les clients qui économisent de la main-d’œuvre, optimisent la gestion de leurs équipements et réduisent les coûts du cycle de vie de leur parc machine. Elles sont en retour pour les constructeurs, une source de données à analyser pour améliorer la relation client, la qualité des produits et des services. Le Big Data n’est donc pas un objectif, mais un moyen.